SARS-Cov-2 : quelle persistance post-mortem ?

(Medscape – Nathalie Barrès) Un article publié dans l’International Journal of Infectious Diseases évoque un sujet peu commun concernant l’infection à Covid-19, à savoir la persistance du virus chez les défunts [1].

SARS-CoV-2 détecté un mois après le décès

Du génome de SARS-CoV-2 a été découvert dans certains organes d’un cadavre exhumé, un mois après son décès. Pour autant, personne n’est encore capable aujourd’hui de répondre à la question : « Combien de temps le virus peut persister dans le corps d’un défunt ? ». La présence de fragments génomiques n’est pas suffisante à elle seule pour conclure à un risque infectieux, car le virus n’est pas… [Lire la suite]

Retour haut de page