Traitement hormonal de la ménopause et risque TEV : l’intérêt de la voie transdermique confirmé

(Medscape – Vincent Richeux) Quel traitement hormonal administrer aux femmes ménopausées souffrant de troubles climatériques pour limiter le risque thromboembolique veineux? Lors des Journées nationales de médecine générale (JNMG 2020), le Dr Sandrine Pérol (hôpital Cochin, AP-HP, Paris) a présenté les dernières données de la littérature, qui confirment que ce risque est absent lorsque les estrogènes sont administrés par voie transdermique.

En évitant un premier passage hépatique, le traitement par voie transdermique limite la modification de certains paramètres biologiques favorisant la coagulation, a expliqué la gynécologue. Les études montrent qu’il y a « une hausse du risque thromboembolique avec les estrogènes administrés par voie orale », qui induiraient notamment une baisse des inhibiteurs de coagulation.

Le THM est recommandé en première intention dans le traitement des troubles symptomatiques de la ménopause en cas d’altération de la qualité de vie. Dans ses recommandations, la Haute autorité de santé (HAS) souligne la « nécessité d’une prescription à dose minimale et pour une durée limitée ». Les femmes doivent être informées des risques inhérents au traitement et l’intérêt de celui-ci est à réévaluer « au moins une fois par an », en prenant en compte de l’évolution du rapport bénéfice/risque. [En savoir plus]