Un médicament contre la polyarthrite rhumatoïde pourrait atténuer les lésions myocardiques liées aux STEMI aigus

(Medscape – Patrice Wendling) Lors de la survenue d’un infarctus du myocarde aigu avec élévation du segment ST (STEMI), l’utilisation précoce de l’anti-inflammatoire anti l’interleukine 6 tocilizumab ne réduit pas la taille des infarctus mais limite l’atteinte du muscle cardiaque, selon les résultats de l’étude ASSAIL-MI publiés dans le Journal of the American College of Cardiology [1] .

« Nous sommes parmi les premiers à montrer qu’il est possible d’agir sur les lésions de reperfusion par le biais d’un traitement anti-inflammatoire. D’une certaine manière, on peut considérer qu’il s’agit d’un… [Lire la suite]

Retour haut de page