Un taux de zinc plasmatique plus faible est associé à un risque accru de décès chez les patients atteints du Covid-19

(Medscape – Priscilla Lynch) Une nouvelle recherche présentée lors de la Conférence 2020 de l’ESCMID sur la maladie à coronavirus (ESCMID Conference on Coronavirus Disease, ECCVID) suggère qu’un taux de zinc plasmatique de référence plus faible est associé à des résultats de survie moins favorables chez les patients hospitalisés en raison d’une maladie à coronavirus 2019 (Covid-19).

Mesure systématique du taux de zinc plasmatique à jeun

L’étude du Dr Roberto Güerri-Fernández (Hospital Del Mar de Barcelone, en Espagne) et ses collègues comprenait une analyse rétrospective des patients symptomatiques atteints du Covid-19 hospitalisés dans un hôpital universitaire tertiaire à Barcelone, en Espagne, entre le 15 mars et le 30 avril 2020.

Le taux de zinc plasmatique à jeun a été mesuré systématiquement lors de l’admission des patients dans le service COVID-19, et une modélisation informatique et des analyses statistiques ont été utilisées afin d’évaluer l’impact du zinc sur la mortalité.

Le taux moyen de zinc de référence au sein de la cohorte de l’étude de 249 patients étaient de 61 µg/dl. Chez les patients décédés (n = 21 ; 8 %), le taux de zinc de référence était significativement inférieur, à 43 µg/dl contre 63,1 µg/dl chez les survivants. [En savoir plus]