Une région du cerveau impliquée dans la dépression, les troubles anxieux et les maladies cardiovasculaires

Des millions de personnes sont victimes de dépression et de troubles anxieuxdans le monde entier, pourtant les connaissances à propos de ces deux affections sont encore lacunaires. Nous ne comprenons par exemple pas encore complètement quelles sont les régions du cerveau impliquées dans ces pathologies, en quoi elles diffèrent chez les individus touchés, ou comment lesdites régions varient en fonction des symptômes observés. Comprendre pourquoi, et comment, ces différences se mettent en place constitue une étape essentielle sur le chemin qui mènera à la mise au point de traitements plus efficaces.

Jusqu’à présent, nous savions que l’activité du cortex préfrontal (une zone du lobe frontal du cerveau) était modifiée chez les personnes souffrant de dépression et d’anxiété. Les régions impliquées dans la cognition et la régulation des émotions sont en sous-activité, tandis que d’autres, impliquées dans la génération d’émotions et les fonctions corporelles internes sont au contraire suractives.

Parmi ces zones suractivées figure une région clé, le cortex cingulaire antérieur subgénual, que l’on pense impliqué dans les réponses émotionnelles. Cependant, une des limites des études de neuroimagerie est qu’elles ne révèlent qu’une corrélation : elles ne permettent pas de conclure que la suractivité de cette région est à l’origine des symptômes. [Lire la suite]

Retour haut de page