Coronavirus : les projections inquiétantes du Conseil scientifique

(Les Echos) – Dans sa note d’alerte datée du 22 septembre, mais dont l’exécutif a retenu la publication jusqu’au 1er octobre, le Conseil scientifique livre de sombres projections de contaminations et de décès. Mais assure qu’on peut encore ralentir la propagation du coronavirus sans mesures extrêmes.

A quoi ressembleraient les sinistres courbes du coronavirus en l’absence de nouvelles mesures restrictives ? Dans sa note d’alerte datée du 22 septembre, mais dont l’exécutif a retenu la publication jusqu’à ce jeudi soir, le Conseil scientifique donne un petit aperçu de la catastrophe. Ces projections, teintées d’incertitude comme tout ce qui se rapporte à ce virus, sont d’ores et déjà faussées par la fermeture des bars et restaurants à Marseille et en Guadeloupe depuis dimanche 27 septembre, ainsi que par la fermeture anticipée des bars dans la plupart des grandes villes dès le lendemain.

Elles donnent néanmoins une idée claire de la dynamique de la deuxième vague, avec des Français qui se contaminent moins (1,4 personne infectée par porteur au lieu de 2,9 en mars), mais un niveau de contamination élevé sur l’ensemble du territoire – il n’y a plus aucun endroit où s’abriter. Elles devraient également inciter à accepter les sacrifices actuels , car en prolongeant les courbes, on aboutit au reconfinement. [En savoir plus]