Covid-19 : les pays dirigés par des femmes ont mieux géré la crise

Les pays dirigés par des femmes ont « systématiquement et significativement » mieux géré la pandémie de Covid-19, selon une analyse de l’Université de Liverpool.

194 pays passés à la loupe

L’étude, pré-publiée en ligne sur le réseau de sciences sociales d’Elsevier, a étudié la différence de genre des dirigeants ramenée au nombre de cas de Covid-19 et de décès au sein de 194 pays dans le premier quart de pandémie, jusqu’au 19 mai 2020.

L’analyse de Supriya Garikipati, professeure à l’Université de Liverpool et de sa collègue, le Pr Uma Kambhampati de l’Université de Reading révèle que les résultats en matière de Covid ont été systématiquement meilleurs dans les pays dirigés par des femmes, et dans une certaine mesure, cela peut s’expliquer par les réponses politiques coordonnées et proactives qu’elles ont adoptées.

Même quand les « cas extrêmes » comme l’Allemagne et la Nouvelle-Zélande – et les Etats-Unis pour les dirigeants hommes – ont été retirés des statistiques, ce succès des femmes dirigeantes n’en était encore que renforcé.

Supriya Garikipati a commenté : « Nos résultats indiquent clairement que les femmes dirigeantes réagissent plus rapidement et de façon plus décisive face à des catastrophes potentielles. Dans la plupart des cas, elles ont imposé un confinement plus tôt que leurs homologues masculins dans les mêmes circonstances ».

« Même si cela doit avoir les conséquences économiques à long terme, cela a certainement aidé à sauver des vies dans certains pays, comme en témoigne le nombre significativement moins élevé de décès dans ces pays ».

« Le genre des dirigeants pourraient bien avoir jouer un rôle clé dans ce contexte où les actions relatives au risque et à l’empathie importent autant qu’une communication claire et tranchée » concluent les auteurs.

Elles reconnaissent que beaucoup de ces facteurs devront être pris en compte dans les mois et les années à venir au fur et à mesure que l’épidémie va évoluer et que les effets sur l’économie vont se faire sentir au sein des différents pays.

Exceptionnellement par ces temps de crise sanitaire, certaines des publications mentionnées au moment de la rédaction sont au stade de la pré-publication donc susceptibles de modifications. Les résultats de cette étude doivent donc être considérés avec les précautions nécessaires.

Cet article a été publié initialement sur le site Univadis.fr, membre du réseau Medscape. Traduit par Stéphanie Lavaud pour Medscape.

Actualités Medscape © 2020