Covid-19 : les tests salivaires désormais autorisés en cas de symptômes

Les Echos – Moins intrusifs, les tests salivaires pourront être utilisés pour déterminer si des patients symptomatiques ont été contaminés par le coronavirus, selon un avis de la Haute autorité de Santé publié ce vendredi. Ils permettront notamment de tester plus facilement les enfants, les personnes âgées et les personnes présentant des troubles mentaux.

La stratégie de dépistage du coronavirus évolue. Les tests salivaires pourront désormais être utilisés pour détecter les infections par le nouveau coronavirus, mais uniquement chez les personnes présentant des symptômes, selon un avis de la Haute autorité de Santé (HAS) rendu ce vendredi.

La HAS ne les recommande pas en revanche sur les personnes sans symptômes, chez qui « on raterait plus de 75 % » des infections en raison de performances insuffisantes, a indiqué le Pr Dominique Le Guludec, présidente du Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS), au cours d’une conférence de presse en ligne.

Ces tests présentent certains avantages par rapport aux tests par PCR, utilisés jusqu’à présent pour détecter la présence du virus. Ils permettront de « faciliter les prélèvements, de réduire les risques de contamination du personnel soignant et d’être moins désagréables pour les patients », écrit la Haute autorité dans son communiqué. [En savoir plus]