Deuxième vague : les oncologues sont-ils prêts? 12 témoignages d’experts européens et américains

(Aude Lecrubier et l’équipe Medscape) Alors que le nombre de cas de Covid-19 progresse à nouveau de façon inquiétante dans de nombreux pays, Medscape a contacté des oncologues du monde entier (France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Brésil, Etats-Unis) pour savoir ce qu’ils ont appris de la première vague et comment ils se préparent à affronter celle-ci. Il en ressort que beaucoup ont vus les soins (dépistage et traitement) de leurs patients impactés mais que les adaptations effectuées, en termes de ré-organisation des soins, de sécurisation des parcours-patients, et surtout d’essor de la télémédecine devraient permettre de mieux gérer la deuxième vague. A condition toutefois que les soignants tiennent, en dépit d’une évidente la fatigue.

Injoignables…

Rendez-vous annulés, chirurgies reportées et diagnostics de cancer retardés… autant de contraintes pour les oncologues du monde entier, qui luttent pour rester en contact et traiter leurs patients depuis le début de la pandémie. Les médecins et leurs équipes ont dû faire face à des situations particulièrement stressantes en voyant les patients renoncer à des dépistages et à des soins alors que l’épidémie de Covid-19 se propageait. Et ce dans le monde entier, comme le montre les témoignages d’oncologues sur différents continents. [En savoir plus]

Retour haut de page