Proposer une oxygénothérapie à domicile devient possible sous certaines conditions

(Medscape – Stéphanie Lavaud) Alors qu’Olivier Véran avait annoncé des mesures pour renforcer la coordination ville-hôpital lors de sa conférence de presse hebdomadaire sur la crise du Covid jeudi dernier, la Haute Autorité de Santévient de publier un « réponses rapides » sur la prise en charge à domicile de patients atteints de la Covid-19 qui nécessitent une oxygénothérapie. Elle y définit les critères d’éligibilité des patients, les conditions de la mise en œuvre de l’oxygénothérapie, le suivi et la coordination nécessaires pour garantir la sécurité des soins.

La coordination avec la médecine de ville est renforcée

Enfin, la coordination entre la médecine de ville et l’hôpital semble s’améliorer. On se souvient que les médecins généralistes avaient eu le sentiment d’être mis sur la touche pendant la première vague de Covid et l’avaient fait savoir, notamment dans des écrits, en dénonçant une organisation des soins très hospitalo-centrée. Face à la reprise de l’épidémie de Covid-19 et de la très forte sollicitation des services hospitaliers, le gouvernement revoit sa copie. En cela, il répond à la demande de MG France – qui lui avait proposé dès le 28 octobre différents outils permettant aux médecins généralistes de prendre en charge à domicile [leurs] patients Covid quand cela [leur] semble possible, y compris en sortie d’hospitalisation pour raccourcir les séjours.

Et en effet, l’une de ces options thérapeutiques, l’oxygénothérapie à domicile, fait aujourd’hui l’objet d’un document de la HAS… [Lire la suite]

Retour haut de page