Vaccination antigrippale 2020-2021 : une stratégie qui diffère de nos voisins anglais

(Medscape – Aude Lecrubier) La campagne de vaccination antigrippale a débuté ce mardi 13 octobre 2020, alors que pour la première fois, le premier ministre, Jean Castex, a prononcé les mots tant redoutés de « seconde vague forte» en parlant de la situation épidémique de Covid-19 en France hier sur Franceinfo .

Au programme, pas d’élargissement de la vaccination à de nouvelles populations cibles en raison du contexte de la Covid-19 comme l’a fait, à l’inverse, l’Angleterre.

Atteindre environ 30 millions de personnes

Cette année, le gouvernement britannique a, en effet, significativement étendu le programme de vaccination contre la grippe pour atteindre environ 30 millions de personnes – soit près de la moitié de la population.

Pour la première fois, les anglais âgés de 50 à 64 ans auront le droit de se faire vacciner gratuitement contre la grippe. Et la vaccination sera également disponible pour les enfants à partir de 11 ans.

La position de la France ne s’est donc pas alignée sur celle de son voisin outre-Manche alors même que la demande de la population pourrait s’avérer forte. [En savoir plus]